Le zona, comme toutes les maladies de peau, sont des maladies invalidantes.

Les douleurs névralgiques associées, peuvent être intenses,  les boutons apparaissent, sèches, forment de croûtes rouges, voir violacées sur différentes parties du corps.

Des démangeaisons intenses avec des sensations de brûlure font aussi partie de cette maladie, souvent d’un seul côté du corps.

Elles provoquent une perte de sensibilité de la peau, là où le zona s’est installé.

Elle peut aussi être accompagnée de fièvre.

La médecine classique apporte une réponse à ce problème avec un traitement antiviral, du paracétamol et une désinfection cutanée localisée, voir même si besoin une hospitalisation.

Cette semaine, j’ai eu une femme d’un peu plus de 80 ans qui avait cette affection sur le cuir chevelu…

Elle cherchait une autre solution, car au bout d’un mois de traitement, sa tête lui faisait toujours très mal et la démangeait.

Elle est donc venue me voir, pour apporter un complément, au traitement qu’elle suivait déjà.

De prime abord, elle me confit que son zona est apparu, après une grosse dispute avec sa belle fille. 

Elles avaient eu entre elles, des mots très durs et blessants.

Elle s’était vraiment sentie salie par cette personne.

Sa réaction émotionnelle a été telle, qu’elle n’a pas pu gérer cette injustice, qu’elle venait de subir !

L’aspect émotionnel d’une maladie est juste primordial.

De prendre en considération cette blessure, va permettre à la personne touchée, de visualiser et de mettre en lumière, l’origine de sa maladie.

En allant à la rencontre de ce traumatisme, en le verbalisant, le travail de guérison démarre…

Mon travail, en temps que thérapeute, est un travail d’écoute active et de dégagement des symptômes.

Ce que cette personne avait en elle, était tout bonnement, du feu intérieur.

Une action de barreur de feu, conjointement à de l’apaisement, va permettre le rétablissement progressif, de l’état de santé de la malade.

La cicatrisation se fait progressivement et au bout de quelques jours, les symptômes disparaissent.

La violences des mots, entraînent des maladies invalidantes et douloureuses.

Nous sommes tellement puissants, que nous pouvons déclencher des maladies sur les autres personnes et aussi sur nous même, rien que par l’intention que nous mettons sur des mots.

Alors, attention ! 

Les mots peuvent être une arme très puissante.

Faites que vos mots soient doux, pour les autres et vous-même…

Vous avez aimé l’article, alors partagez-le et likez-le 🙂

Magnétisme

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *